Quand l’école parle de sexualité aux enfants

12 ans. L’âge des appareils dentaires et des premières poussées d’acnés. Et aussi, d’après l’Organisation mondiale de la santé, l’âge idéal pour commencer les cours sur la sexualité et les contraceptifs. l’OMS a en effet recommandé que soient mis en place des cours d’éducation sexuelle dans toutes les écoles, et ce dès 12 ans, soit dès l’entrée en classe de sixième. Dans la ligne de mire de l’ONU, la lutte contre les grossesses non-désirées.

Aujourd’hui , même si l ‘éducation sexuelle, reste l’apanage des parents,elle est néanmoins incluse dans les programmes de l’enseignement scolaire.  Des séances axées sur les connaissances biologiques mais aussi sur « les dimensions psychologiques, affectives, sociales, culturelles et éthiques » de la sexualité.

 

Dis autrement, il ne s’agit pas seulement d’expliquer aux élèves « comment on fait les bébés » – et comment on peut éviter de les faire – , mais aussi de les informer sur les notions de respect, de liberté, de choix, etc.  

A travers ce nouveau rendez-vous« Équilibre et Santé », produite par l’Alliance Droit et Santé (ADS) avec ses radios partenaires, nous vous proposons un magazine sur la nécessité de l’introduction des modules de cours sur la ‘Santé de la Reproduction des Adolescents et Jeunes’ dès la classe de sixième.

Pour rappel, accompagnés de notre formateur radio, 4 radios communautaires et 3 organisations membres de l’alliance du Bénin ont été formé au renforcement de compétences  en termes d’utilisation des médias et de production de contenus multimédia afin de produire des émissions de qualité avec pour seuls objectifs: SENSIBILISER et MOBILISER les communautés et les politiques face aux différentes problématiques de santé, encore mal connues aujourd’hui.

Et vous qu’en pensez vous ?

Bonne semaine à tous !